La mobilité durable peut être définie selon plusieurs axes :

Les moyens de transports

Nous pouvons définir la « mobilité́ durable » par six types de transports :

source image: ADEME (R. Bourguet)
  • Transports collectifs (train, tramway, métro, bus, autocar)
  • Transports guidés et remontées mécaniques (métro, tramway, chemin de fer touristique, funiculaire, téléphérique, téléskis)
  • Les moyens de transports actifs (vélo et marche)
  • Véhicules électriques (véhicule électrique pour particulier ou professionnel)
  • Covoiturage et l’auto partage (usages partagés de l’automobile)
  • Le transport fluvial

Le trajet
La mobilité durable peut aussi être définie comme étant un trajet d’un point A vers un point B à fréquence variable :

source image: MEDDE (L. Mignaux)
  • haute fréquence : trajet quotidien domicile/travail ou domicile/études
  • moyenne fréquence : départ en weekend ou en vacances
  • basse fréquence : lorsque l’on déménage par exemple (on parle alors de « migration résidentielle »)
  • A noter : l’apparition de la mobilité « instantanée » grâce aux technologies de l’information et de communication (TIC) qui nous permettent de travailler depuis notre domicile ou de faire des réunions réunissant des personnes situées à différents endroits.

 

La mobilité durable consiste alors à effectuer ces trajets :

  • En minimisant les émissions de CO2 en réduisant notamment nos consommations d’énergies fossiles associées.
  • En assurant la cohésion sociale pour que se déplacer soit accessible à tous.
  • En s’intégrant dans un modèle de déplacement centré sur les usages (et donc les usagers) favorisant l’intermodalité (d’un moyen de transports à un autre).
Source image: MEDDE (L. Mignaux)

Pourquoi la mobilité actuelle n'est pas durable?

Les déplacements des personnes et des marchandises consomment des combustibles fossiles et génèrent des impacts pour l’environnement et l’aménagement des territoires.

  • La consommation de carburants fossiles et les émissions de gaz à effet de serre :
    Le secteur des transports est très dépendant des énergies fossiles (ressources non renouvelables). Il représente le tiers de l’énergie consommée en France et est responsable de 27 % des émissions de gaz à effet de serre, responsables des changements climatiques. Les objectifs dans ce domaine visent une diminution de 20 % des émissions de CO2 du secteur d’ici à 2020. (source : ADEME)
  • La charge financière croissante :
    Le prix des carburants varie quotidiennement mais la tendance générale est à la hausse depuis de nombreuses années. Les dépenses pour les transports deviennent une charge de plus en plus lourde pour les ménages, surtout les plus défavorisés et les habitants des zones rurales très dépendants de la voiture particulière. L’utilisation quotidienne d’un véhicule moyen (citadine à essence) en zone urbaine coûte environ 6 000 € par an. (source : ADEME)
  • La pollution de l’air et la santé :
    La pollution de l’air est un enjeu sanitaire majeur. (voir notre article sur la mobilité urbaine). La Commission Européenne poursuit notamment la France devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour non-respect des valeurs limites de PM10 dans 15 zones, dont 12 agglomérations de plus de 100000 habitants. (source : ADEME)
  • Les autres nuisances (bruit, espace, …)
    La circulation motorisée en ville est source de nuisances sonores qui se font aussi sentir aux abords des grands axes routiers. En terme de santé,elle provoque irritabilité,hypertension,insomnies,fatigue… De plus, la croissance du trafic influe sur l’aménagement du territoire et l’urbanisme et génère des problèmes de saturation du réseau, en zone urbaine ou sur certains axes (pertes de temps [ralentissements, embouteillages...], risques accrus [accidents]).Tout véhicule occupe de la place pour stationner (dans les rues ou les bâtiments de parking) alors qu’il reste souvent inutilisé, surtout pour les urbains. (source : ADEME)
source image: ADEME (J. Le Goff)
+ d'infos: http://ecocitoyens.ademe.fr/sites/default/files/guide_ademe_optimiser_ses_deplacements.pdf 

Transports passionL’association pour la mobilité durable et l’énergie embarquée